Il visse près ce laid

Cloisonnage Pas de commentaires »

Ce sont je trouve les deux difficultés principales du vissage de plaques : les plafonds tordus et les bords qui sont ce qu’ils sont : au bord.

Visser assez près du bord pour « attraper » le rail, mais suffisamment loin pour ne pas faire éclater le plâtre. T’avais qu’à doubler les rails, me direz-vous.
Euh, je peux te tutoyer ?
Un peu de mortier adhésif sur ce coup masquera la vacance des plaques.   Les vacances de plâques
La plaque oblique   La faute aux plafonds tordus, qui contraignent la plaque à l’oblique sur sa hauteur. Car en théorie, les plaques doivent être jointives au plafond. Parfois à vouloir trop bien faire…
 
Revenons à nos vis. Après quelques déboires, mes conclusions : on peut tout à fait visser près du bord, à condition de limiter la vitesse de rotation de la visseuse dans les derniers tours. Je parle d’une visseuse classique – non spécifique aux plaques de plâtres.
Quand les tours s’emballent, la plaque pète.   Il visse près ce laid
La vis est allée (la vis y go)   Quand les tours sont lents, la plaque applique.
Maintenant, je suis rodé : les plaque sont jointives, ce ne sont pas des plaques à part.   Les vis font face

A présent, travaillons les fondamentaux

Quelques précautions en vissant sur les bords : les derniers tours devront être à vitesse ralentie, sous peine de faire éclater le plâtre.
Quelques concessions millimétrées devront être faites à la jonction avec le plafond. Sinon, gare aux raccords verticaux entre plaques !

Coupe toujours !

Cloisonnage 2 commentaires »
C’est un fait, je vous l’avais promis comme saga de l’été : ce n’est même pas la lfin du début, le rail dure ! A tel point que je rêve du rail au lit [aïoli]. Bref.   Aujourd’hui, la droite avance ?!!
Le gros Max   Le Gros Max vaut le coup (de cutter). Là encore, le plus judicieux est de ne pas lésiner sur les moyens (ou les gros donc) : la forme et le maintien du cutter sont importants. Ecartez l’entrée de gamme.
A propos de découpe de plaques : pour qu’elle soit nette, je vous recommande un coup sur chaque face. Certes, retourner la plaque n’est pas le plus aisé ; mais la coupe est nette, même sur les bords, pour les découpes de quelques dizaines de millimètres.
J’ai testé pour vous : le BA13 meringué. Le principe est simple : disposez en plots (meringues) de la colle (genre MAP) sur la face intérieure de la plaque. Posez la laine en appuyant – un peu – aux endroits meringués : après une bonne heure, la laine est collée de telle sorte qu’elle ne descendra pas dans le temps. Sympa la recette, non ?   Meringue sur cloisonUne meringue en gros plan
Batibox - ce n’est pas une offre ADSL   Tout le monde y va de sa box. Box populi, box dei. Pas d’ADSL ici pourtant. Après le Gros Max, Legrand simple : il s’agit de la boîte à encastrer ultime, la Batibox. Positionnable en vertical ou horizontal, elle est rigide et ne se déforme pas, au contraire des promesses électorales, qui sont solubles dans le vote.
Enfin, pour la postérité : le tableau électrique actuel. On doit pouvoir faire mieux, avec l’aide du père Fourreaux notamment.
  Pour la postérité : le tableau électrique

A présent, travaillons les fondamentaux

Molly, or not Molly ? Not Molly, dans le cas qui nous préoccupe : le plafond est aussi en BA13 ! Dès lors, comment y fixer le rail ? Les chevilles à bascule s’accrochent, et et même bien : une tous les mètres et on peut jouer les tarzans (ou presque). Elles existent avec des crochets le plus souvent, pour suspendre des luminaires.
Bascule avec moi

Il n’y a que le rail qui m’aille

Cloisonnage 1 commentaire »

Pas de longs discours à cette heure. Faisons sobre, considérations minimales :

Les fourreaux doivent nécessairement être fixés. C’est une obligation imposée par la norme NF C 15-100. Je me suis servi d’embases et de colliers Rilsan. Les embases sont vissées dans le rail, après avoir pratiqué un avant-trou avec une vis autoperceuse. Pardon pour la qualité des photos.
Un p’tit trou Qui joue en première embase ? Le père fourreau est solidement ancré


Les cloisons avancent. Les emplacements des blocs-portes sont prêts, reste à choisir les portes… Pour les chambres, j’ai voulu mettre des bandes résilientes à toutes les cloisons. Ce sont des bandes en liège – j’ai fait au plus simple : fournies par le fabricants des rails – qui se mettent entre le support et le rail. La différence devrait être appréciable.
Nouvelle journée cloison ouverte pour la chambre Perspective venue et à venir Résigné aux bandes résilientes


Dodo. Demain, c’est la fête à bras.

WP Theme & Icons par N.Design Studio - Traduction : WordPress tuto
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion