C’est un fait, je vous l’avais promis comme saga de l’été : ce n’est même pas la lfin du début, le rail dure ! A tel point que je rêve du rail au lit [aïoli]. Bref.   Aujourd’hui, la droite avance ?!!
Le gros Max   Le Gros Max vaut le coup (de cutter). Là encore, le plus judicieux est de ne pas lésiner sur les moyens (ou les gros donc) : la forme et le maintien du cutter sont importants. Ecartez l’entrée de gamme.
A propos de découpe de plaques : pour qu’elle soit nette, je vous recommande un coup sur chaque face. Certes, retourner la plaque n’est pas le plus aisé ; mais la coupe est nette, même sur les bords, pour les découpes de quelques dizaines de millimètres.
J’ai testé pour vous : le BA13 meringué. Le principe est simple : disposez en plots (meringues) de la colle (genre MAP) sur la face intérieure de la plaque. Posez la laine en appuyant – un peu – aux endroits meringués : après une bonne heure, la laine est collée de telle sorte qu’elle ne descendra pas dans le temps. Sympa la recette, non ?   Meringue sur cloisonUne meringue en gros plan
Batibox - ce n’est pas une offre ADSL   Tout le monde y va de sa box. Box populi, box dei. Pas d’ADSL ici pourtant. Après le Gros Max, Legrand simple : il s’agit de la boîte à encastrer ultime, la Batibox. Positionnable en vertical ou horizontal, elle est rigide et ne se déforme pas, au contraire des promesses électorales, qui sont solubles dans le vote.
Enfin, pour la postérité : le tableau électrique actuel. On doit pouvoir faire mieux, avec l’aide du père Fourreaux notamment.
  Pour la postérité : le tableau électrique

A présent, travaillons les fondamentaux

Molly, or not Molly ? Not Molly, dans le cas qui nous préoccupe : le plafond est aussi en BA13 ! Dès lors, comment y fixer le rail ? Les chevilles à bascule s’accrochent, et et même bien : une tous les mètres et on peut jouer les tarzans (ou presque). Elles existent avec des crochets le plus souvent, pour suspendre des luminaires.
Bascule avec moi