Dressing

Murs Pas de commentaires »
Pas si facile que ça, de désosser cette satanée fenêtre : le cadre finira par céder, mais il a fallu suer.   Adieu garage
Fermeture définitive après travaux   Le Sipo, acte II
Normes anti-sismiques : exagérés, les feuillards ?   Feuillards à tous les étages
Ni vu ni connu, on continue   Ni vu, ni connu

Qu’il me RElance la Thermopierre

Murs 2 commentaires »

C’est bien beau la théorie. Maintenant passons à la pratique. Abondance de photos ne nuit pas.

J’ai eu quelques minutes – disons – d’agacement en éprouvant la solidité de mon rang : le mortier hydrofugé n’a pas été concluant. Arase propre et sêche n’y change rien : je n’étais pas satisfait. Je sais, je sais – et ma femme me l’a assez répété : je suis un maniaque de l’inamovible. C’est comme ça. Alors j’ai bien compris que c’est l’ENSEMBLE qui constitue la solidité de l’ouvrage. N’empêche, je n’étais pas satisfait !

Je change mon fusil d’épaule : c’est parti pour une base à la colle Siporex ! Et là, con d’Adèle, je suis convaincu de la solidité. Je m’éclaircis.   La colle sur l’arase
La porte du garage déposée   Flashback : la porte du garage dépose les armes
Le premier rang – et chacun des suivants – doit être ancré sur le mur existant : voici le feuillard, plier à la demande par mes petites mains   Le point d’ancrage
Au premier rang   Travaillons les fondamentaux
 
Malgré mes recherches, je n’ai pas franchement réussi à dégager une règle pour les joints de dilatation. Du coup, j’en ai sans doute abusé, après avoir lu des mésaventures assez déplaisantes de bâtisseurs en Siporex. Les feuillards cloués assurent la solidité.
Un feuillard pour la route…   Le joint de dilatation et le feuillard de jonction
… et la découpe sur le rang au-dessus, faite au ciseau. Vive le Sipo !   La découpe du feuillard en lumière ambiante
La découpe en attente   Luxe de précautions sans doute : le dernier rang complet sous la fenêtre doit comporter un fer d’allège, de 60cm plus long de chaque côté de la fenêtre. Entendu.
Beau temps pour un 30 septembre, non ?   Un visiteur curieux
Après la découpe à la sauteuse   Tailleur de pierre…
Je rigole !   La découpe achevée
 
La trilogie du samedi (29 septembre) :
Le dernier rang entier sous la fenêtre Le fer d’allège attend d’être recouvert Le fer d’allège sous le mortier
 
Quelques blocs de Sipo plus tard…   Le cadre de la fenêtre s’encastre juste
Comme dans D&Co : vision de nuit pour plus d’allure   ‘tain, c’est beau !

Qu’il me lance la Thermopierre

Murs 2 commentaires »

Thermopierre, c’est sous ce nouveau nom que le béton cellulaire est désormais connu. Drôle de manie d’ailleurs, Monomur, Thermopierre. En France, le thermopierre est fabriqué par Xella, connue ailleurs parfois sous le nom Ytong/Siporex. Certes, vous aurez du mal à briller avec ça dans les dîners mondains, j’en conviens, tablez plutôt sur le dernier Beckbeder, pour qui j’éprouve de nouveau de la sympathie à l’entendre – très bonne émission la Bande à Bonnaud – mais le voir en Bobo a quelquechose de crispant. Enfin.

Je vous en ai déjà parlé, de ce matériau atypique. Je comprends d’ailleurs que certains y soient réfractaires, tant l’aspect, la matière même, donne l’impression de fragilité. On est loin d’imaginer que certains construisent des maisons entières avec. Les qualités en deux mots : légèreté, robustesse globale, maléabilité, isolation. Sa structure poreuse laisse passer la vapeur d’eau, mais permet une isolation intégrée, qui représente le fantasme absolu du matériau porteur, mais isolant. C’est en outre un cadeau idéal si vous avez un ami castor.

Mon modeste mur m’impose la découpe d’un bloc au 4/5ème. La chose a été faite en 3 minutes, montre en main. Quelques coups d’égoïne bien ajustés, et voilà le travail. Oui, je sais, je sais, les blocs 3 et 4 à droite sont inversés. C’est pour vous faire tiquer. Ça vous avait échappé, avouez…

J’ai décidé de commencer sur un lit de mortier avec additif hydrofuge, pour être plus tranquille, même si je pourrais m’en passer je pense.

  Si vous avez un ami castor, offrez-lui du Siporex
  Le Siporex, en coupe

Bon, ben reste juste à monter les rangs au-dessus, et à fixer la fenêtre. Mais c’est une autre histoire. En attentdant, vous pouvez consulter le Guide de pose du Thermopierre.

WP Theme & Icons par N.Design Studio - Traduction : WordPress tuto
Flux RSS des articles Flux RSS des commentaires Connexion